Retour

Delastek : la CRT conclut que l'employeur n'a pas négocié avec diligence et bonne foi

Une décision favorable a été rendue lundi par la Commission des relations du travail (CRT) en faveur des travailleurs syndiqués en grève de l'usine Delastek à Shawinigan, représentés par la section locale 1209 d'Unifor.

La compagnie Delastek emploie une centaine de personnes, dont la moitié sont membres du syndicat et en grève depuis le 1er avril 2015.

Après quatre jours d'audience, le commissaire Raymond Gagnon de la CRT a conclu de rejeter la plainte de Delastek à l'encontre d'Unifor local 1209 pour défaut de négocier avec diligence et bonne foi le renouvellement de la convention collective. En contrepartie, la CRT a accueilli la plainte du syndicat à l'encontre de l'employeur pour les mêmes motifs.

L'entrave, l'intimidation et les menaces

Dans la décision de la CRT, on peut lire que « tout geste d'entrave et d'intimidation et toute menace visant le syndicat, ses dirigeants et représentants doivent cesser immédiatement et ne plus se produire d'ici au renouvellement de la convention collective ». Rappelons que le patron de l'usine Delastek, Claude Lessard, a entravé les activités du syndicat au printemps dernier

La CRT rappelle que Delastek a participé à huit séances de négociation directement avec le syndicat depuis le mois de janvier et en présence d'un conciliateur depuis la mi-avril.

Dans le renouvellement de la convention collective, il y a eu un blocage sur un enjeu cher au syndicat : celui de la sécurité d'emploi de ses membres quant aux tâches reliées à la recherche et au développement.

Plus d'articles

Commentaires