Retour

Delastek : les discussions reprennent entre les parties

Après plusieurs mois de silence, le syndicat et la direction de Delastek se sont rencontrés dimanche. Dans un communiqué, le président le l'entreprise, Claude Lessard, indique que les deux parties se seraient entendues sur un processus d'arbitrage et sur l'identité d'un arbitre pour régler le conflit qui dure depuis le 1er avril 2015.

Parallèlement, la direction de Delastek a proposé au syndicat un protocole de retour au travail des employés. Elle souhaite que le syndicat l'accueille favorablement et qu'il se prononce sur cette question d'ici lundi.

« Le balle est désormais dans le camp du syndicat pour qu’ils acceptent [les syndiqués] notre protocole de retour au travail », indique Claude Lessard. Il croit que l'arbitrage représente une sortie de conflit « responsable et gagnant-gagnant ».

Or, pour le syndicat, bien que les parties en soient venues à une entente sur les modalités d'arbitrage, le plan de retour au travail proposé au syndicat n'est toujours pas au point et aucune date de rencontre n'a été prévue entre les parties pour continuer la négociation.

Pour le représentant national chez Unifor, Luc Deschênes, l'un ne va pas sans l'autre.

« On a fait un grand bout de chemin, et nous sommes favorables à aller en arbitrage. Mais avant d'accepter d'aller en arbitrage, il faut qu'on s'entende sur le protocole de retour au travail : qui reviendra, quels seront leurs mandats et dans quelles conditions? Au moment où on se parle, ce n'est toujours pas réglé », explique Luc Deschênes.

Une cinquantaine d’employés se battent pour de meilleurs salaires et pour que leurs emplois soient protégés. Les négociations avec la partie patronale étaient au point mort depuis plusieurs mois.

Plus d'articles