Alors qu'une cinquantaine d'employés sont toujours en grève à l'usine de Shawinigan, l'entreprise Delastek annonce qu'elle créera 100 emplois au Mexique au cours des deux prochaines années. Il s'agit là d'un investissement de 3 M$.

La nouvelle usine, un centre de production, ouvrira ses portes dès le mois de juillet. Elle sera située dans la ville de Santiago de Querétaro, à 200 km au nord-ouest de Mexico.

L’implantation de l’usine du Mexique a pour but de positionner l’entreprise au niveau mondial, explique le président de Delastek, Claude Lessard. « Compte-tenu de la mondialisation des marchés, on n’a pas le choix de travailler dans ce sens-là et d’avoir une autre usine plus compétitive », indique-t-il.

Toutefois, Delastek ne compte pas transférer les activités de son usine de Shawinigan vers le Mexique, a fait savoir son président.

Le syndicat réagit

Le syndicat des travailleurs de l’usine Delastek de Shawinigan déplore la situation. Le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné, indique que l'entreprise cherche des employés à moindre coût.

Delastek avait ouvert un autre centre de production à Plattsburg, aux États-Unis, en 2016, puis un bureau en Chine, l'automne dernier.

Le conflit de travail qui oppose l'entreprise à une cinquantaine d'employés de l'usine Shawinigan est quant à lui toujours au point mort. Les syndiqués sont en grève depuis près de 27 mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine