Retour

Demande grandissante pour les services d'immigration à Trois-Rivières

Selon le député fédéral néo-démocrate de Trois-Rivières, Robert Aubin, il ne se passe pas une semaine sans qu'il reçoive une demande d'aide pour un dossier d'immigration. Le Service d'accueil des nouveaux arrivants de Trois-Rivières (SANA) est aussi de plus en plus sollicité.

La plupart de ceux qui contactent le député pour une question d'immigration sont des personnes qui souhaitent obtenir leur statut de résidents permanents ou qui souhaitent obtenir la nationalité canadienne.

Robert Aubin intervient en dernier recours, lorsque la demande a été refusée par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

« Quand je suis arrivé en poste en 2011, les dossiers que l'on traitait le plus fréquemment étaient des dossiers d'assurance-emploi, alors que depuis quelques années, les dossiers qui sont les plus fréquents sont des dossiers d'immigration » explique le député.

Pour répondre à cette demande, le SANA continue de développer ses services. « On a maintenant une grande équipe de travail et des intervenants qui sont prêts à rencontrer les gens, à conseiller les gens », explique le directeur de l'organisme Ivan Alonso Suaza.

Selon le directeur du SANA, il y a une plus grande demande pour ce genre de services parce qu'il y a davantage d'immigrants dans la région, mais aussi en raison de la fermeture du bureau régional d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada à Trois-Rivières en octobre 2014.

Plus d'articles