Retour

Demande tardive pour participer aux audiences sur Énergie Est : la MRC de Maskinongé s'explique

Ce n'est pas par manque d'intérêt que la MRC de Maskinongé a soumis en retard sa demande pour participer aux audiences de l'Office national de l'énergie (ONE) sur le projet Énergie Est, affirme le préfet Robert Lalonde.

Un texte de Marilyn Marceau

Lors de la réunion du conseil des maires mercredi soir, il a expliqué que son Service de l'aménagement et du développement du territoire n'a pas eu le temps de formuler la demande pour obtenir le statut d'intervenant avant la date limite du 20 avril.

Le préfet Robert Lalonde précise que les employés de ce département étaient déjà occupés à rédiger un mémoire sur le même sujet pour le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

C'est donc la semaine dernière qu'une demande formelle a été envoyée à l'ONE. La MRC de Maskinongé y affirme qu'elle « désire vivement participer aux audiences pour y faire valoir ses recommandations devant assurer la sécurité de ses citoyens, de son territoire et leur qualité de vie ».

Plusieurs municipalités de la MRC de Maskinongé se retrouvent sur le tracé projeté de l'oléoduc de TransCanada qui vise à acheminer le pétrole de l'Ouest jusque dans l'Est du pays.

« Neutralité responsable »

Dans sa lettre envoyée à l'Office, la MRC de Maskinongé dit maintenir une position de « neutralité responsable » dans le dossier.

Le préfet Robert Lalonde explique que « ça veut dire [...] que c'est ni oui ni non, sauf que si c'est oui, on veut que la compagnie applique les recommandations de notre mémoire. »

Pression citoyenne

Le militant du Comité vigilance hydrocarbures des municipalités de la MRC de Maskinongé, Sébastien Houle, est convaincu que c'est la pression citoyenne qui a incité les élus à faire une demande pour obtenir le statut d'intervenant aux audiences de l'Office.

Des membres de son groupe assistent à toutes les réunions de la MRC depuis plus d'un an.

L'Office national de l'énergie a confirmé avoir reçu la demande de la MRC de Maskinongé. Aucune décision n'a encore été prise.

Les audiences ont débuté cette semaine au Nouveau-Brunswick. Le comité de l'ONE s'arrêtera dans dix villes du pays d'ici la mi-décembre. Aucun arrêt n'est prévu à Trois-Rivières.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine