Retour

Des agriculteurs sortent de leur champ pour protéger la gestion de l'offre

De nombreux agriculteurs ont manifesté mardi matin à Victoriaville alors que se tenait un débat des candidats dans la circonscription de Richmond-Arthabaska dans le cadre de la campagne électorale fédérale.

Les agriculteurs veulent envoyer un message clair au gouvernement Harper, qui dirige les négociations pour le Canada, malgré le fait que les élections soient en cours. Selon des rumeurs persistantes, Ottawa pourrait ouvrir jusqu'à 10 % de son marché agricole à une dizaine de pays - dont les États-Unis, le Mexique, le Chili, le Pérou, le Vietnam, l'Australie et la Nouvelle-Zélande - ce qui suscite de multiples inquiétudes.

Ils ont peur que de nombreux emplois soient ainsi perdus. Selon les agriculteurs rencontrés, 43 % des revenus des producteurs agricoles québécois sont garantis par la gestion de l'offre. Ils demandent aux candidats à l'élection du 19 octobre de se positionner clairement dans ce dossier.

À lire aussiLa gestion de l'offre doit être protégée entièrement, disent Québec et les producteurs laitiers

Plus d'articles

Commentaires