Retour

Des ateliers pour mieux comprendre les aînés en Mauricie

Sensibiliser les adolescents et les jeunes adultes à la réalité du vieillissement de la population, c'est l'objectif que veut atteindre la FADOQ Mauricie avec la mise sur pied d'ateliers intitulés Dans la peau d'un aîné.

Les participants vont expérimenter la perte d’audition, de vision, de mobilité, d’agilité, ainsi que les difficultés cognitives.

Les ateliers incluront aussi des discussions sur les deuils comme la perte du permis de conduire.

Le but est de développer des « attitudes aidantes » chez ceux qui côtoient des personnes aînées, explique Hélène Lapointe, responsable du développement des projets à la FADOQ Mauricie.

Elle a fait appel aux étudiantes finissantes en ergothérapie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et à la clinique de santé multidisciplinaire de l’institution pour donner les ateliers. Les ergothérapeutes vont approcher les organismes d’adolescents et jeunes adultes pour leur offrir l'activité.

« Je crois beaucoup à l’éducation par l’expérimentation », ajoute Hélène Lapointe qui est emballée par le projet.

Elle espère que ces ateliers feront en sorte « que les gens voient le vieillissement non pas comme une maladie, mais comme une évolution normale de l’être humain ».

Les premiers ateliers Dans la peau d’un aîné ont été donnés dans le Bas-Saint-Laurent, puis la FADOQ a élargi le programme à l’ensemble de son territoire.

Ils s’inscrivent dans la volonté de l'organisme qui représente les personnes de plus de 50 ans de favoriser la bientraitance envers les aînés.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards