Retour

Des cégépiens de Trois-Rivières vont construire une école au Togo

Des étudiants en architecture du Cégep de Trois-Rivières s'envoleront samedi pour aller construire une école au Togo, en Afrique. Ce stage leur permettra de mettre en pratique les techniques apprises au cours des trois dernières années.

Onze finissants en technologie de l'architecture font partie du voyage, ainsi que deux enseignants du programme. Ils passeront deux semaines dans le village Hatti Avedzeta, où ils ont à coeur de contribuer à améliorer les choses.

« C'est une région où l'accessibilité à l'éducation, ce n'est pas comme ici », affirme l'un des étudiants, Émerick Duquette.

Une autre finissante, Lori Leboeuf-Soucy, explique que « les enfants le matin doivent marcher environ 5 à 10 km pour se rendre à l'école, alors ils essaient de construire le plus d'écoles possible pour minimiser la marche qu'ils ont à faire ».

C'est l'enseignant Daniel Provençal qui a eu l'idée d'envoyer des étudiants au Togo. Il est lui-même allé l'an dernier pour construire la fondation de l'école.

Quand il a parlé du projet aux finissants, « la réponse a été très bonne », dit-il. Il est très fier de leur participation.

Une autre réalité

Les étudiants mettront en pratique les techniques apprises ces dernières années au Cégep de Trois-Rivières, mais ils devront aussi s'adapter à la réalité du terrain. « Les techniques de construction sont très différentes d'ici », précise l'enseignant.

Émerick Duquette aimerait que son groupe puisse se rendre jusqu'à la construction du toit. « C'est sûr qu'on a comme attente d'avancer le plus possible la construction de l'école [...], mais il faut être réaliste », dit-il.

« Ils sont plus relax que nous, c'est sûr qu'il va falloir apprivoiser cela », affirme Lori Leboeuf-Soucy, à deux jours du grand départ.

Les étudiants auront un certain accès à l'électricité, mais devront se rendre à un puits pour avoir de l'eau.

Daniel Provençal ajoute que là-bas, « on vit au rythme du soleil, donc le soir, quand il n'y a pas de lumière, on s'occupe différemment ».

Les étudiants ont effectué plusieurs campagnes de financement en vue de ce stage humanitaire et professionnel. Une partie de leur argent va servir à financer la construction de l'école.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine