Retour

Des chercheurs en mission pour sauver le Saint-Laurent

Le navire de recherche scientifique de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), le Lampsilis, part en mission avec à bord 12 professeurs et chercheurs du Québec et de l'Ontario. Pour les prochains jours, ils tenteront de comprendre, notamment, pourquoi l'état du fleuve Saint-Laurent se détériore.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

Il s’agit là de la plus importante mission de recherche de l’histoire du Lampsilis, acquis par l’UQTR en 2005. Les chercheurs parcourront 1000 kilomètres à son bord pour mesurer la présence de rejets dans l’eau du fleuve.

Les scientifiques comptent mesurer les conséquences des résidus sur l’état du fleuve Saint-Laurent. « Ce qui nous inquiète beaucoup, c’est que l’état du fleuve change très rapidement en ce moment », explique le professeur Gilbert Cabana.

Selon le chercheur, l’état du fleuve s’est beaucoup détérioré au cours des dernières années.

« Le fleuve existe depuis des millénaires. Dans les 30 dernières années, on a des apports d’origine urbaine et agricole qui sont énormes, des sédiments qui sont rapportés au fleuve dans des quantités astronomiques », explique-t-il.

Sans vouloir être alarmiste, Gilbert Cabana croit que cette mission est essentielle pour l’avenir. « Les choses changent et il faut avoir des données pour éclairer les décisions qui vont être prises plus tard », indique Gilbert Cabana.

D’autres missions à venir

Cette mission du Lampsilis est possible grâce à une aide financière de 110 000 $ du Réseau Québec Maritime, un organisme créé en 2016 et financé par le gouvernement du Québec.

En 2015, des chercheurs avaient dénoncé les conséquences des coupes du gouvernement du Canada sur les missions à venir du navire. Les professeurs souhaitaient que Québec intervienne.

Il semblerait que sa pérennité sera assurée. « Il y a une bonne nouvelle qui va être annoncée dans les prochains jours. [On tente de rassembler tous les] intervenants pour être en mesure d’en faire l’annonce, mais effectivement, on a été entendus », a expliqué le recteur de l’UQTR, Daniel McMahon.

Dans son dernier budget, Québec a alloué 1,8 million de dollars spécifiquement pour les missions du Lampsilis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine