Retour

Des citoyens se mobilisent pour demander l'entretien du parc de la rivière Grand-Mère

Une centaine de personnes se sont déplacées au conseil municipal de Shawinigan, mardi soir, pour exprimer leur inquiétude quant à la détérioration naturelle du parc de la rivière Grand-Mère ainsi que son manque d'entretien.

Une lettre demandant à la ville de « prendre le dossier en main » a été signée par 3500 personnes.

Un texte de Dominique Panebianco

Les résidents du comité de revitalisation du parc de la rivière Grand-Mère demandent notamment à la Ville le dragage immédiat de la rivière. Selon eux, le cours d'eau est en train de se transformer en étang à cause de l'accumulation de sédiments.

Le comité dénonce également ce qu'il estime être « l'inaction de la Municipalité dans ce dossier ».

Dans une lettre qu'il a lue lors de la période des questions, André Groleau, l'un des membres du comité, a directement interpelé le maire : « À cette personne, je lui pose la question. Pourquoi a-t-il été élu? Quelle représentation fait-il de ses citoyens? »

Le maire répond

Dans sa réponse devant l'assemblée, le maire Michel Angers a écarté l'idée d'un dragage de la rivière. « Payer pour le dragage est tout simplement impossible », a-t-il déclaré. 

Selon lui, « en fonction des règles du ministère de l'Environnement, cela coûterait 775 000 dollars pour le dragage seulement. »

Dans un effort de conciliation avec le groupe de citoyens, Michel Angers a néanmoins proposé de rencontrer le comité et de travailler avec lui à la revitalisation du parc de la rivière Grand-Mère. Une proposition pour laquelle il a été applaudi.

« On va profiter de cette belle mobilisation-là et aller voir le ministère de l'Environnement et leur demander de nous aider », a-t-il lancé. 

Les détails du mandat du comité seront finalisés dans les prochaines semaines.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque