Retour

Des divergences au coeur du projet L'Adresse sur le fleuve à Trois-Rivières

Le projet de condominiums L'Adresse sur le fleuve tarde à prendre son envol à Trois-Rivières. Il y a des divergences au sein des investisseurs. L'un des promoteurs, Richard Thibault, a décidé de vendre ses parts.

Richard Thibault a été le visage du projet de condominiums de plus de 200 milions de dollars, sur le site de Trois-Rivières sur Saint-Laurent.

Il s'est retiré durant le temps des fêtes en raison d'une divergence d'opinion avec les investisseurs du groupe de Trois-Rivières, dont il faisait partie. Il trouve notamment que les travaux n'avançaient pas assez rapidement.

Richard Thibault affirme tout de même qu'il souhaiterait faire partie d'un autre volet de ce vaste projet.

Exemple de désaccord

La nature du troisième immeuble à être constuit serait une source de dissension entre les investisseurs de L'Adresse sur le fleuve, selon Richard Thibault.

Le groupe d'investisseurs de Trois-Rivières, responsable de sa construction, jonglerait avec l'idée d'en faire des condominiums locatifs. Le groupe d'investisseurs de Québec, lui, souhaiterait conserver sa vocation initiale d'immeuble en copropriété.

Le maire de Trois-Rivières optimiste

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, croit que le départ de Richard Thibault va aider à faire avancer le projet de condominiums. « Il y a eu des délais, des problèmes, des litiges entre les actionnaires, alors c'est sûr qu'à partir du moment où il y a des litiges entre les actionnaires, ça retarde l'avancement du dossier. »

Selon le maire Lévesque, les investisseurs tiennent toujours des rencontres. L'un d'eux lui a rapporté que les travaux pour l'aménagement de la piscine du premier complexe de condominiums doivent bientôt commencer.

Un seul édifice du projet initial de L'Adresse du fleuve a été construit jusqu'à maintenant. La pelletée de terre du deuxième complexe se fait attendre depuis des mois. Elle devrait avoir lieu ce printemps.

Par ailleurs, environ 75% des condominiums du premier immeuble ont trouvé preneurs, selon le président du syndicat des copropriétaires, Jean-Guy Trudel. Il resterait une dizaine de logements à vendre.

Plus d'articles