Retour

Des efforts encourageants pour revitaliser l'habitat de la truite mouchetée à Trois-Rivières

Plus de 70 embâcles ont été démantelés cet été afin d'améliorer le passage et la reproduction de la truite mouchetée dans deux cours d'eau urbains du secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières.

Les travaux de nettoyage ont pu être réalisés après la mise en place d'un projet de revitalisation des habitats du poisson par la Fondation Trois-Rivières pour un développement durable (F3RDD), lancé en 2015.

L'organisme s'est intéressé à la rivière aux Sables et au ruisseau Saint-Charles, qui sont parmi les derniers cours d'eau du territoire trifluvien où la truite mouchetée est toujours présente.

Le coût du nettoyage s'est élevé à un peu plus de 30 000 $. La Ville de Trois-Rivières et la Fondation de la faune du Québec ont appuyé financièrement l'opération.

Un habitat compromis

La qualité de l'habitat de l'omble de fontaine a été fortement mise à mal ces dernières décennies, remarque le F3RDD.

« Les embâcles nuisent considérablement à la libre circulation des poissons, les empêchant d'avoir accès à tous les lieux qui répondent à leurs besoins d'abri, d'alimentation ou de reproduction », dit Martin Magny, président du conseil d'administration de la F3RDD.

La Fondation croit que les actions prises auront des retombées positives pour la survie de l'espèce. 

Plus d'articles