Retour

Des entraîneurs plaident pour une équipe féminine de basketball à l'UQTR

Des entraîneurs de la Mauricie militent en faveur de la création d'une équipe féminine de basketball à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Les astres, disent-ils, sont alignés, pour lancer le projet.

Un texte de Marie-Eve Cousineau

L'équipe féminine de basketball des Diablos, qui évolue en division 1 (l'équivalent du AAA au hockey), figure actuellement en tête du classement québécois.

Si aucune équipe de basketball n'est formée à l'UQTR, ces joueuses seront contraintes de quitter la région pour poursuivre leurs études et leur carrière sportive. 

Faisal Docter croit qu'une formation féminine de basketball attirerait à l'UQTR des étudiantes venant de l'extérieur. Son équipe collégiale, dit-il, est d'ailleurs parvenue à recruter des athlètes de Rimouski, Montréal et Rosemère au cours des dernières années.

Le bassin de joueuses talentueuses dans la région est aussi suffisant pour justifier la création d'une équipe, selon Victor-Olivier Hamel-Morasse, entraîneur de l'équipe de basketball juvénile féminin, division 1, au Séminaire St-Joseph. 

Faisal Docter et Victor-Olivier Hamel-Morasse ont soumis à l'UQTR l'idée d'une équipe féminine de basketball il y a deux ans.

Questionnée à ce sujet, l'UQTR a répondu que ce « projet est embryonnaire ».

En novembre dernier, le conseil d'administration de l'UQTR a rejeté, pour des raisons budgétaires, le projet de mettre sur pied un programme de football.

Plus d'articles