Retour

Des étudiants en ergothérapie dans une école primaire de Trois-Rivières

L'école primaire Dollard à Trois-Rivières accueille des étudiants en ergothérapie de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) depuis le début de l'année. Quelque 70 élèves bénéficient de leurs conseils.

La présence des étudiants en ergothérapie permet de favoriser le développement des habiletés motrices des élèves.

Une façon de s'assurer que tous les élèves aient les mêmes chances de réussite dans leur parcours scolaire, même si certains viennent d'un milieu défavorisé.

« Développer une confiance en soi, en ses mouvements pour ensuite, dans d'autres activités, que ce soit à la maison ou dans la cour de récréation pour faire du vélo. Ils se sentent plus en confiance pour le faire », explique Audrey-Claude Benoît, professeure en ergothérapie de l'UQTR.

Déjà, les élèves réalisent qu'ils ont fait des progrès.

« J'ai appris qu'il fallait bien faire les affaires qu'ils nous demandaient. J'ai essayé de les faire comme il faut. Et quand on les faisait, c'était vraiment des activités très l'fun », lance Gabrielle Vallée, 6 ans.

Ce n'est toutefois pas un hasard si cette école du secteur Cap-de-la-Madeleine a été choisie pour recevoir ce service.

C'est Dr Raymond Perreault, fondateur du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières (CPSTR), qui l'a identifiée.

« On a choisi l'école Dollard parce qu'il y a des maternelles 4 ans. Et la maternelle 4 ans, chez ces enfants-là il y a souvent déjà des retards de développement. Alors c'est pour cette raison qu'on a dit l'école Dollard c'est un milieu, disons, propice pour implanter un tel projet », explique Raymond Perreault.

Les étudiants en ergothérapie de l'UQTR sont aussi présents dans d'autres écoles de la Mauricie et souhaitent rejoindre un maximum d'enfants de la région.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine