Retour

Des idées mousser les inscriptions au hockey

Le nombre de joueurs diminue dans les organisations de hockey mineur au Québec et la Mauricie ne fait pas exception. À la recherche de solutions pour rendre le sport plus abordable et plus facile à concilier avec la vie familiale, Hockey Québec était de passage récemment à Trois-Rivières dans le cadre d'un projet pilote.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Une patinoire divisée en deux, des buts plus petits et moins de joueurs sur la glace : Hockey Québec a testé le jeu en espace restreint chez les joueurs de niveau novice à l’occasion d’un festival organisé en collaboration avec l’Organisation de hockey mineur de Trois-Rivières Ouest (OHMTRO).

En tout, douze équipes ont participé à l’événement qui a duré cinq heures et demie.

« Il y a trois projets pilotes cette année. Le festival d’une journée à Trois-Rivières. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean et dans le coin de Québec, on explore le hockey en espace restreint sur une saison complète », explique Jean-François Leblond.

Une idée qu’appuie totalement Marc-Étienne Hubert, ancien entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi et responsable du programme de hockey des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Le plaisir avant tout

Le jeu en espace restreint est souhaitable pour les enfants de cet âge pour permettre, entre autres, à tous les joueurs d’avoir l’occasion de toucher à la rondelle, selon Marc-Étienne Hubert.

« Ce qu'on voit en ce moment pour des parties pleine glace, c'est souvent les deux trois meilleurs joueurs de chaque côté qui ont la rondelle le plus souvent. Malheureusement, beaucoup de jeunes sont spectateurs sur la glace de ce qui se passe », observe-t-il.

Marc-Étienne Hubert est d’avis que le hockey doit rester synonyme de plaisir.

« Les agents viennent les recruter maintenant atome et pee-wee. Avant que ça devienne une business, laissons les enfants s’amuser. Laissons les enfants s’exprimer sur la glace » - Marc-Étienne Hubert, responsable du programme de hockey des Patriotes de l’UQTR

Chez Hockey Québec, on s’attend à ce que plusieurs parents soient réfractaires à cette idée de diviser la glace en deux pour les matchs des joueurs de niveau novice et on se prépare d'ailleurs à les sensibiliser ainsi qu’à former les entraîneurs en vue de la saison 2019-2020.

De moins en moins de joueurs au hockey civil

Céline Trudel de Hockey Mauricie, l’organisme qui chapeaute les 15 organisations de hockey mineur de la région, note que les inscriptions sont en baisse depuis environ trois ans.

Seulement cette année, il y a une centaine de joueurs de moins pour l’ensemble de la région comparativement à l’an passé.

Mme Trudel que plusieurs joueurs quittent le hockey civil pour le hockey scolaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine