Retour

Des infirmières dénoncent la hausse des tarifs de stationnement au CIUSSS MCQ


Le Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec (SIIIACQ) dénonce la hausse des tarifs de stationnement pour plusieurs membres du personnel soignant du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux de la région. Il demande l'annulation de la nouvelle politique de stationnement.

Cette politique de gestion des stationnements, qui a été annoncée mercredi, a pour objectif d'harmoniser les tarifs de stationnement pour l'ensemble des établissements nouvellement regroupés sous la direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-Centre-du-Québec.

La présidente, Andrée Guillemette, déplore que les membres qu'elle représente qui travaillent principalement dans la région de Trois-Rivières et à Louiseville devront payer jusqu'à 240$ par année en frais de stationnement. « La nouvelle grille tarifaire équivaut à une hausse entre 20% et 100% pour les membres que nous représentons alors que le gouvernement nous offre, à la table des négociations un beau gros 0% d'augmentation salariale. » Elle précise que la plupart des installations du CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec ne sont pas ou sont mal desservies par les transports en commun.

De plus, la présidente du SIIIACQ accuse la direction du CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec de refiler aux employés le financement de son parc de stationnement et de tenter de faire passer cette hausse de tarifs « sous le radar » en l'adoptant en plein été.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine