Retour

Des mégots de cigarettes difficiles à contrôler

Des restaurateurs s'inquiètent de voir Québec serrer la vis contre les contrevenants aux nouvelles mesures de la loi antitabac, qui interdit de fumer à moins de 9 mètres de toutes portes ou fenêtres qui s'ouvrent.

Malgré l’affichage installé à toutes les portes et dans une partie du stationnement du Complexe hôtelier Le 55 à Bécancour, le propriétaire recueille des mégots de cigarette tous les jours.

Marc Hamel a reçu un avertissement de la part d'un inspecteur du ministère de la Santé et des Services sociaux l'hiver dernier, puisque des mégots de cigarettes se trouvaient à moins de 9 mètres des portes de son établissement au moment de l’inspection.

Ces dispositions de la loi antitabac entrées en vigueur en novembre dernier sont difficiles à faire respecter, selon le propriétaire.

Selon Marc Hamel, il arrive que les fumeurs jettent leur mégot de cigarette en sortant de leur voiture, où qu’ils fument au bon endroit, mais lancent leur cigarette par terre en chemin vers l’établissement. « Je ne pense pas que je devrais être responsable de ça », a-t-il affirmé.

Il dénonce le fait que les mégots soient présents même aux portes des hôpitaux, dont le ministère de la Santé à la responsabilité.

Des contraventions émises par le ministère à ses établissements

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ) confirme que des avertissements et des amendes ont été émis à certains de ses établissements, mais ne peut en préciser le nombre.

« Il est possible dans cette situation d'émettre des constats aux individus qui fument, mais aussi à l'exploitant pour avoir toléré qu'une personne fume dans un endroit où il est interdit », a indiqué le ministère par courriel.

D'après les informations de Camille Carpentier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine