Retour

Des mesures exceptionnelles pour faire face à la pénurie de main-d’oeuvre

Une entreprise de Trois-Rivières a décidé de fermer son commerce durant deux semaines parce que remplacer les employés en congé représente un grand défi.

Pour la première fois de son existence, JM Textile va complètement fermer ses portes durant les vacances de la construction, faute de relève.

Le propriétaire du commerce de vente de tissus, de rideaux et de décorations, Jean-Marie Gélinas, est conscient qu'il perdra des ventes, mais juge qu’il n’avait pas d’autre choix.

S’il n’avait pas fermé durant deux semaines, M. Gélinas affirme qu’il aurait fallu que sa fille et lui travaillent six jours par semaine durant un mois pour compenser pour les employés en congé, ce qu’il ne souhaitait pas faire à l’âge de 70 ans.

JM Textile est présentement à la recherche de trois employés.

La Chambre de commerce et d’industrie de Trois-Rivières croit que les commerçants doivent effectivement faire preuve de créativité pour pallier le manque de main-d’oeuvre.

Avec des informations de Gabrielle Proulx

Plus d'articles