Retour

Des milliers de personnes convergent vers les 9e Défis du Parc de la Mauricie

Des milliers de personnes participent à un ou l'autre des Défis du Parc cette fin de semaine au Parc national de la Mauricie. Plus de 3000 personnes étaient sur place samedi, une journée qui était consacrée aux épreuves de cyclisme sur route.

Un texte de Amélie Desmarais

Pour une deuxième année, plus de 200 personnes ont relevé le Gran Fondo, l'épreuve la plus difficile avec ses 165 kilomètres et ses 44 côtes qui totalisent 2790 mètres de dénivelé. Les cyclistes les plus rapides ont franchi le fil d'arrivée en 4 heures et 39 minutes.

Des centaines de personnes ont aussi participé aux deux autres défis cyclistes qui avaient lieu samedi, soit le 65 kilomètres et le 105 kilomètres.

Ce qui fait la force de l'événement, selon la directrice générale Marie-Josée Gervais, c'est qu'une bonne partie des participants sont des fidèles.

« Il y en a 65 % qui reviennent année après année et 35 % de nouveaux participants, donc à chaque année, on se renouvelle malgré qu'on affiche complet assez rapidement, dit-elle. Ça fait six mois que les gens sont inscrits. »

Imposante logistique

C'est un événement qui attire en tout près de 8000 personnes et qui implique conséquemment une logistique imposante. Près de 200 bénévoles aident l'organisation pour la sécurité notamment et tout le personnel du parc de la Mauricie est mis à contribution.

Cette année, l'expérience a permis à toute l'équipe d'améliorer l'accès au stationnement, par exemple.

Pour leur 10e anniversaire, l'an prochain, les organisateurs souhaitent être encore plus tournés vers les familles. « On souhaite accueillir de plus en plus de familles pour que les gens viennent participer, pères, mères, enfants, à toutes nos activités du week-end », dit Marie-Josée Gervais.

« On est très très reconnus pour la cyclosportive [...] On a gagné plusieurs prix. On a été sélectionné parmis les 50 plus belles cyclosportives au monde, mais nos événements du dimanche de course à pied, de vélo de montagne sont moins connus alors [...] on va inviter les familles à venir nous voir », explique-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires