Retour

Des milliers de personnes réunies pour la marche mondiale des femmes à Trois-Rivières

Des milliers de personnes se sont réunies à Trois-Rivières, ce samedi, pour participer à la marche mondiale des femmes. De la violence faite aux femmes autochtones aux inégalités sociales, en passant par les politiques d'austérité, les personnes rassemblées en avaient long à dire sur la situation des femmes au Québec et au Canada.

Un texte d'Alexandre Duval

En matinée, environ 140 autobus en provenance de partout au Québec ont fait leur arrivée à Trois-Rivières. Des femmes, auxquelles se sont aussi joints des hommes, ont uni leurs voix pour sensibiliser la population à la violence dont les femmes sont victimes.

« Toutes les formes de pauvreté vécues par les femmes finissent par être une forme de violence envers ces femmes-là », a lancé Johanne Blais, l'organisatrice de l'événement.

De nombreuses femmes issues du milieu syndical, entre autres, se sont jointes à la marche dans le but de dénoncer les politiques d'austérité du gouvernement du Québec.

Elles soutiennent que les compressions budgétaires ont des conséquences directes sur la condition féminine puisque la fonction publique et parapublique québécoise est composée à 75 % de femmes.

Quelques candidats politiques, dont la plupart briguent un siège dans une circonscription de la Mauricie à l'occasion de l'actuelle campagne électorale, étaient présents au rassemblement.

La situation des femmes autochtones préoccupe

Sur fond de campagne électorale fédérale, les personnes présentes à la marche ont notamment réclamé que le lumière soit faite sur la violence faite aux femmes autochtones. Des femmes membres des Premières Nations se trouvaient d'ailleurs parmi la foule.

Au cours des 30 dernières années, au Canada, près de 1200 femmes autochtones ont été portées disparues ou ont été assassinées. Ces femmes sont trois fois plus à risque d'être violentées que le reste des Canadiennes.

« Il y a beaucoup de femmes oubliées, a affirmé une participante. On marche aussi pour les femmes autochtones. »

La marche mondiale des femmes a commencé à 11 h et elle a culminé en milieu d'après-midi avec un spectacle réunissant près de 80 artistes au parc portuaire de Trois-Rivières.

D'après les informations d'Amélie Desmarais et Valérie Houle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine