Retour

Des modules de jeux pour soigner des problèmes de santé mentale

La clientèle du Pavillon Arc-en-ciel, à Trois-Rivières, des jeunes de 5 à 18 ans aux prises avec des problèmes de santé mentale, est en augmentation. En 3 ans, de 2013 à 2016, le nombre de jeunes ayant reçu des services a grimpé de 45 %. Les besoins sont grands et la nouvelle aire de jeux inaugurée récemment est un outil précieux pour les intervenants.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Une surface pour amortir les chutes, beaucoup de couleurs, mais, surtout, des modules sélectionnés avec soin par l’équipe d’intervention pour répondre aux besoins de la clientèle du Pavillon Arc-en-ciel.

Gagner en confiance, relever des défis, affronter ses peurs, attendre son tour, interagir avec les autres : les utilités sont différentes pour les uns et les autres.

Que ce soit pour l’évaluation ou la thérapie, ces infrastructures faciliteront le travail des médecins et des intervenants.

La revitalisation de l’aire de jeux est un projet qui s’est échelonné sur trois ans et qui a nécessité des investissements de 50 000 $.

L’équipe du Pavillon Arc-en-ciel est déjà à pied d’oeuvre pour développer d’autres projets. Le prochain sur la liste : un investissement de 50 000 $ pour égayer l’intérieur de la bâtisse de cette ressource affiliée au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine