Retour

Des moments angoissants pour une jeune gardienne à Trois-Rivières

Une jeune gardienne de 13 ans a eu toute une frousse jeudi soir à Trois-Rivières. Selon sa mère, elle aurait été abordée et prise en chasse par un homme dans un quartier résidentiel du secteur Trois-Rivières-Ouest, à Trois-Rivières.

Un texte d'Amélie Desmarais

Dans sa version des faits, les événements sont survenus vers 21h. La jeune fille rentrait chez elle après avoir gardé des enfants dans une résidence située une centaine de mètres plus loin.

L'homme, possiblement dans la soixantaine, circulait à bord d'un véhicule utilitaire sport de couleur noire.

« Il a tout simplement ralenti pour l'aborder en lui demandant le nom d'une rue dont elle ne se souvient plus », indique Marie-Catherine Collard, encore sous le choc.

Comme elle n'avait jamais entendu le nom de la rue en question, la jeune femme a simplement répondu qu'elle ne pouvait pas l'aider. Il a par la suite demandé à l'adolescente de monter à bord pour l'aider à trouver la rue.

« À ce moment-là l'homme a été plutôt insistant et lui a dit : " Monte dans ma voiture sinon ça va aller mal plus tard! ", puis elle s'est mise à courir », raconte Mme Collard.

Poursuivie par la voiture, la jeune fille a couru sur les terrains voisins pour se rendre chez son père. Ce n'est qu'une fois à l'intérieur qu'elle a constaté que l'homme avait rebroussé chemin.

Son père a alerté les policiers, qui ont interrogé la jeune fille et les voisins pour tenter d'en savoir davantage.

« L'homme, selon ma fille, portait des lunettes, était dans la soixantaine et avait les cheveux grisonnant ou blanc », indique Marie-Catherine Collard. Inquiète, elle a lancé une mise en garde sur les médias sociaux.

« C'est tellement une courte distance, c'est tellement une heure qui est encore raisonnable pour une petite fille de 13 ans. [...] Tout peut arriver très rapidement il aurait suffi de quelques minutes et puis ça allume la vigilance à nouveau », dit-elle.

Sa publication a suscité de nombreuses réactions. « L'histoire de Cédrika Provencher, on habite à Trois-Rivières, c'est très présent chez les enfants », confie-t-elle. « Et puis, il faut essayer d'être le plus possible alertes pour que nos enfants sachent quoi faire, mais on ne peut pas non plus les rendre anxieux. »

Une enquête est en cours pour faire la lumière sur l'affaire. En attendant, les résidents sont invités à garder l'oeil ouvert et à alerter les policiers s'ils constatent quoi que ce soit d'inhabituel.

Plus d'articles