Retour

Des parents militent pour une école alternative sur le territoire de Nicolet et Bécancour

Un groupe de parents veut rallier la communauté autour d'un projet d'école alternative sur le territoire de Nicolet et Bécancour. Des séances d'information auront lieu les 11 et 18 mai.

Le Québec compte 28 écoles alternatives, mais aucune dans la région.

L'école alternative offre un type d'enseignement plus informel. Il n'y a par exemple pas de cours magistraux, mais des ateliers et les élèves travaillent sur des projets.

« Ils passent les examens du ministère au primaire comme tous les jeunes et rendus au secondaire, ces jeunes-là sont plus impliqués dans la vie de l'école, parce qu'ils sont habitués de faire des projets, ils sont habitués de s'impliquer [...] Donc ce ne sont pas des jeunes qui ont de la difficulté au secondaire », assure Ghislaine Roy, enseignante à la retraite et membre du Projet d'une école alternative à Nicolet-Bécancour

La Commission scolaire ouverte à l'idée

Le comité a tenu plusieurs rencontres avec la Commission scolaire de la Riveraine sur le sujet. La Commission se dit ouverte à l'idée, mais veut s'assurer que ce soit un projet viable.

« On a eu une bonne [discussion] ouverte et honnête en essayant de voir, d'abord est-ce qu'il y a des besoins dans la communauté et où est-ce qu'on pourrait démarrer des classes alternatives ou des petits groupes dans un premier temps », explique la directrice générale de la Commission scolaire, France Lefebvre.

Le groupe de parents n'est pas fermé à l'idée de commencer par des groupes, en attendant d'avoir une école complète.

« On ne veut pas obliger des parents de venir à l'école alternative, il faut vraiment que ce soit un choix pour eux, donc ce pourrait être un volet alternatif [pour les niveaux] maternelle, première, deuxième année et évidemment, on pense qu'il y aura un engouement pour ce genre d'école », affirme Ghislaine Roy.

Les parents doivent refaire le point avec la Commission scolaire en juin. Ils aimeraient pouvoir ouvrir l'école alternative en septembre 2017.

Aucun lieu n'a encore été déterminé, mais le comité et la Commission scolaire sont d'accord pour favoriser le lieu le plus central possible, pour bien desservir les parents et enfants de Nicolet et Bécancour intéressés par ce genre d'école.

D'après les informations de Marie-Ève Trudel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine