Retour

Des politiciens parlent de leur vie avec l'épilepsie

Deux personnalités politiques ont livré des témoignages sur l'épilepsie samedi à Trois-Rivières. Claire Samson et Daniel Paillé ont ouvertement parlé de leurs parcours personnels pour contribuer à éliminer les tabous qui entourent encore cette condition neurologique.

Les figures politiques croient qu’il y a encore beaucoup de méconnaissances entourant l’épilepsie chez une grande partie de la population.

« On associe ça à une maladie mentale, ce qui n’en est pas une, indique l’ex-chef du Bloc québécois, Daniel Paillé. Deuxièmement, on associe ça aussi aux convulsions. Moi, je n’ai jamais eu de convulsions. »

Pour la députée caquiste Claire Samson, il est important de briser les tabous autour de ce trouble, dont le diagnostic est généralement difficile à accepter.

« Beaucoup de gens, et j’en ai été, refusent d’admettre qu’ils sont épileptiques, dit-elle. C’est une maladie sur laquelle on n’a pas de contrôle. On ne peut que s’outiller le mieux possible pour vivre avec. »

Claire Samson a d’ailleurs trouvé un allié qui lui permet de vivre avec l’épilepsie : Pepper, un caniche royal qui siège avec elle à l’Assemblée nationale.

L’événement était organisé par Épilepsie Mauricie Centre-du-Québec. Selon l’organisme, 1,5 % de la population de la région souffre d’épilepsie.

Selon les informations de Jérôme Roy

Plus d'articles