Retour

Des préposés aux bénéficiaires à « bout de souffle » à Drummondville

Les préposés aux bénéficiaires de Drummondville sont toujours à bout de souffle en raison de la pénurie de main-d'oeuvre. Selon leur syndicat, la formation accélérée mise en place en août par le CIUSSS-MCQ n'a toujours pas les effets espérés. Ses membres ont donc de nouveau manifesté, jeudi, devant le CHSLD Frédérick George-Heriot.

Selon le président du Syndicat du personnel paratechnique de la CSN, Pascal Bastarache, Québec devrait injecter davantage d'argent pour former des préposés localement. À son avis, il s'agit de l'unique façon d'endiguer la pénurie qui frappe la région.

« Juste dans la région de Drummondville, il en manque au moins 50. En faisant une classe pour régler cette pénurie, ça serait déjà un grand pas en avant. Drummondville a vraiment besoin d'un tel projet », croit-il.

À son avis, le manque de main-d'oeuvre met de la pression sur les épaules du personnel en place. Plusieurs préposés sont souvent contraints d'effectuer des heures supplémentaires, selon la préposée aux bénéficiaires, Catherine Michaud.

« On tombe souvent malade. Justement, ils nous demandent de faire plus et ils nous ajoutent des tâches de travail. Les résidents arrivent [au CHSLD] super malades et nous n'avons pas beaucoup de temps à leur accorder. C'est difficile », se désole-t-elle.

Les résidents constatent également une baisse dans la qualité des services offerts.

« Le problème, ce sont les bris de personnel. Il y en a tous les jours, affirme la résidente France Leblanc, dont la mobilité est réduite. Les préposés doivent donc travailler deux fois plus fort. C'est nous, en dernier, qui sommes pénalisés. »

À la fin du mois de septembre, le gouvernement du Québec a annoncé un investissement de 36 millions de dollars pour embaucher plusieurs centaines de préposés aux bénéficiaires supplémentaires dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de la province.

Selon la CSN, il manque environ 400 préposés aux bénéficiaires pour répondre à l'ensemble des besoins en Mauricie Centre-du-Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine