Retour

Des producteurs de lait réclament plus de contrôle à la frontière canado-américaine

Une cinquantaine de producteurs laitiers de la Mauricie et de Lanaudière se sont rendus mercredi au bureau de circonscription de la députée néo-démocrate Ruth Ellen Brousseau à Louiseville. Ils déplorent l'arrivée de lait américain « diafiltré » sur le marché canadien.

Les producteurs laitiers réclament qu'Ottawa resserre les contrôles à la frontière canado-américaine afin de stopper l'importation de ce produit qui n'est ni du lait ni de la protéine laitière, ce qui permet aux transformateurs d'importer ce lait « diafiltré » sans encombre.

Selon les manifestants, les règles en place sont suffisantes pour stopper le problème, mais il faudrait que le gouvernement fédéral les applique plus sévèrement.

Pertes de revenus

Yves Cloutier produit du lait à Louiseville depuis 30 ans. Habitué à oeuvrer dans un marché protégé, M. Cloutier vit des moments difficiles depuis que le lait « diafiltré » traverse la frontière canadienne.

« Depuis un an et demi, c'est au moins 50 000$ de perte de revenus », dit-il. Yves Cloutier « espère que le gouvernement va bouger rapidement ».

Une cinquantaine de producteurs de lait se sont rendus au bureau de la députée fédérale de Berthier-Maskinongé pour lui demander de maintenir la pression sur le gouvernement Trudeau.

Certains ont aussi profité du passage du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à Trois-Rivières pour faire valoir leurs doléances.

Avec les informations de Pierre Marceau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine