Retour

Des propriétaires de Drummondville mécontents contre la Ville

Des propriétaires immobiliers de Drummondville accusent la Ville de vouloir les ruiner. Ils font actuellement face à une pluie d'avis de non-conformité pour des questions de sécurité incendie.

Un texte de Jean-Fançois Dumas

Pourtant, déplorent ces huit propriétaires d'environ 700 unités d'habitation à Drummondville, la Ville et ses pompiers leur avaient assuré que leurs immeubles étaient conformes avant qu'ils en fassent l'acquisition.

Parmi ces propriétaires, Monique Mandeville a acquis un immeuble de 12 logements conforme à la réglementation municipale selon l'acte notarié en 2014. Malgré cela, la Ville lui ordonne aujourd'hui d'installer des portes coupe-feu pour isoler les cages d'escaliers d'ici 90 jours. Coût estimé : de 20 à 30 000 $.

« Je trouve que c'est abusif. On a quand même tous les autres dispositifs et le courtier qui nous assure, il est un préventionniste, et pour lui mon immeuble est correct et conforme », déplore Mme Mandeville.

La Corporation des propriétaires immobiliers du Québec dénonce aussi la situation.

Quant à la Ville, elle invoque notamment le Code de sécurité du Québec pour exiger ces modifications. Le maire Alexandre Cusson déplore ne pas avoir été saisi de la problématique et se dit ouvert à rencontrer les principaux intéressés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine