Retour

Des scénarios présentés aux parents de l'École Sainte-Marie à Saint-Boniface

Des parents d'élèves qui fréquentent l'école primaire Sainte-Marie, à Saint-Boniface en Mauricie, ont participé lundi soir à une rencontre de consultation. La Commission scolaire de l'Énergie y a présenté quatre scénarios visant à palier le manque de locaux.

Les dirigeants proposent de déménager quatre ou cinq classes au centre municipal de Saint-Boniface pour la prochaine année scolaire.

Les élèves visés par ces déménagements seraient ceux de la maternelle et de la 2e année ou ceux de la 5e et 6e année, selon le scénario retenu. Un des choix impliquerait par ailleurs de faire disparaître le point de service dédié aux élèves avec des troubles de comportement.

Les échanges entre les parents et la commission scolaire se sont déroulés dans la bonne entente, selon la porte-parole des parents d'élèves Marie-Ève Landry. Elle affirme que les parents se sentent appuyés par la Commission scolaire, qui tente elle aussi d'éviter le transfert d'élèves à Shawinigan-Sud.

La Commission scolaire de l'Énergie doit faire connaître son choix d'ici la semaine de relâche, donc avant le 26 février.

Nouveau ministre, nouvel espoir

La représentante des parents d'élèves garde tout de même espoir que le nouveau ministre de l'Éducation, Pierre Moreau, portera « un regard neuf » sur le dossier et acceptera d'agrandir l'école Sainte-Marie. « Pour tout le monde, c'est ça la première idée », convient-elle. Marie-Ève Landry a d'ailleurs écrit une lettre ouverte au ministre plus tôt cette semaine.

Le regroupement de parents de l'école a longtemps milité pour un agrandissement de l'école, soit l'ajout de six classes et d'un gymnase. La demande formulée par la Commission scolaire de l'Énergie a par contre été refusée au cours de l'été par le ministère de l'Éducation, alors dirigé par François Blais.

Pour l'année scolaire en cours, deux classes ont été aménagées dans les locaux de la municipalité en raison du manque d'espace à l'intérieur de l'école. Le problème ne fera que s'aggraver l'an prochain, alors qu'une trentaine d'élèves de plus devraient fréquenter l'école Sainte-Marie.

Plus d'articles