Retour

Des sportifs de partout rassemblés à Saint-Léonard-d'Aston pour le Championnat mondial de jorkyball

Saint-Léonard-d'Aston a été le théâtre d'un événement d'envergure internationale. Le Championnat mondial de jorkyball s'est tenu à l'ancienne usine Nash Shirt, où s'est installé le Club de Saint-Léonard-d'Aston.

Selon la Fédération internationale de jorkyball, près de 50 000 personnes, surtout en Europe, pratiquent ce sport encore peu connu de ce côté de l'Atlantique.

« En fait, c'est un dérivé du soccer, explique Alex B. Perreault, président de Jorkyball Canada. Il y en a certains qui disent que c'est un mélange entre le squash et le soccer. Ça se joue deux contre deux. Un attaquant, un défenseur dans un terrain fermé de 5 mètres par 10 mètres. On peut utiliser les bandes pour marquer ».

Première au Canada, l'événement et a su attirer tout près de 400 curieux, de même qu'une centaine d'athlètes originaires du Canada, du Japon et d’Europe.

Il n’y aurait que 50 000 amateurs de jorkyball sur la planète, mais le président de la Fédération internationale, Alessio di Maio, souhaite faire connaître le sport d'ici les prochains Jeux olympiques d'été au Japon, en 2020.

D'après les informations de Gabrielle Proulx.

Plus d'articles