Retour

Des stationnements en mauvais état au centre-ville de Trois-Rivières

Au centre-ville de Trois-Rivières, le plafond du stationnement souterrain de l'hôtel de Ville s'effrite et la tuyauterie du stationnement Badeaux s'affaisse. Des cases de stationnement sont condamnées depuis plus d'un an et des travaux de plusieurs millions de dollars doivent être effectués.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

De l’eau s’infiltre dans le stationnement étagé de la rue Badeaux quand il y a des précipitations, un tuyau est tombé du plafond et un autre menace de s’effondrer.

Un problème de tuyauterie qui force la Ville de Trois-Rivières à bloquer l’accès à une dizaine de cases de stationnement, mais la sécurité des usagers n’est pas menacée assure le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant.

Des travaux de drainage sont nécessaires pour corriger la situation, mais ce n’est pas une priorité pour l’instant à la Ville qui se fie à l'expertise des ingénieurs responsables des inspections. Peut-être en 2019 ou en 2020, dit le porte-parole.

Priorité Auto-Gare

Dans le stationnement souterrain de l’hôtel de ville de Trois-Rivières, le plafond s’effrite et un liquide s’en échappe. Après avoir reçu quelques réclamations pour des carrosseries endommagées, la Ville a condamné le secteur.

Des travaux majeurs doivent être réalisés l'été prochain pour corriger la situation.

Depuis la construction du stationnement il y a 50 ans, seules les membranes d’étanchéité ont été refaites en 2004 lors des travaux de rénovation de la Place de l’hôtel de ville.

La réfection du stationnement est devenue prioritaire. Les appels d’offres pour les travaux de réparation devraient être lancés d’ici la fin de 2017 afin que les travaux commencent au printemps 2018.

La Ville refuse cependant de divulguer le montant de l'estimation pour ces travaux afin de ne pas nuire au processus d'appel d'offres.

Plus d'articles

Commentaires