Retour

Des veillées à la chandelle à Trois-Rivières à la mémoire des victimes de l'attentat de Québec

Deux veillés à la chandelle ont eu lieu coup sur coup à Trois-Rivières lundi soir, en hommage aux victimes de la tuerie au Centre islamique de Québec.

D'abord à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), près de 200 personnes issues de la communauté universitaire et de la classe politique se sont rassemblées.

« Nos pensées et nos prières accompagnent les familles des victimes, les amis et les proches », a déclaré le recteur, Daniel McMahon.

La chroniqueuse au journal étudiant Alhassania Khouiyi s'est aussi adressée aux personnes présentes, juste avant de tenir une minute de silence.

Je n'ai jamais été aussi fière d'être Québécoise et de voir le soutien que la communauté a témoigné. Je vous remercie énormément.

Alhassania Khouiyi, chroniqueuse au journal étudiant de l'UQTR

Sans prendre la parole, les cinq députés libéraux de la Mauricie étaient présents, de même que le ministre fédéral François-Philippe Champagne.

D'autres participants nous ont expliqué pourquoi ils tenaient à être présents :

Une cinquantaine de personnes ont également participé à une veillée à la chandelle en plein coeur du parc Champlain, dont le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, la militante et écrivaine Djemila Benhabib et la coordonnatrice de l'organisme COMSEP, Sylvie Tardif.

Des rassemblements de solidarité ont aussi eu lieu à Drummondville et à Victoriaville.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine