L'événement Rock the beat qui a lieu pour une deuxième année à Trois-Rivières cette fin de semaine a attiré deux fois plus de participants que l'an dernier. Plus de 500 danseurs d'un peu partout au Québec ont fait le détour pour participer aux différentes compétitions de dance hip-hop ou contemporaine, de ballet ou encore de jazz.

L'an dernier ce grand rendez-vous de la danse organisé par Vincent Desjardins qui s'était fait connaître du grand public en 2009 à l'émission So You Think You Can Dance avait pris le relais de la Coupe d'Art après 35 ans d'existence. 

« Ce qu'on a remarqué, c'est surtout l'achalandage, se réjouit l'organisateur. La première année, on a eu en tout 225 danseurs, cette année 550 de 22 studios donc ça été deux fois plus populaires même plus. »

En plus des compétitions, les participants ont pu prendre part à des ateliers donnés par les juges de l'événement: le chorégraphe pour Warner Brothers et entraîneur de Hip-hip, Carlos Neto, la gagnante de la saison 2 de So you think you can dance Canada et danseuse dans le vidéoclip de Happy de Pharrells, Tara-Jean Popowich, et Mel Charlot, chorégraphe pour la chanteuse Marie-Mai et enseignante au Broadway dance center à New York.

Cette année, ces ateliers avaient lieu directement sur les lieux de la compétition à l'hôtel Delta plutôt qu'au studio de danse de Vincent Desjardins.

Une trentaine de bourses en argent seront remises aux danseurs au cours de la fin de semaine.

Plus d'articles