Retour

Deux jeunes entrepreneurs tentent de conjuguer mode et études

Deux jeunes étudiants de Trois-Rivières ont lancé, il y a près de deux ans, leur propre collection de vêtements tendance. Ils savent maintenant que se lancer en affaire est loin d'être reposant.

En pleine mi-session, Frédéric Couture et Philippe Maltais finalisent les derniers détails de leur collection d'été prévue pour le mois de juin. Étudiant respectivement en droit et en comptabilité, ils en sont à leur cinquième collection en deux ans.

Pour le copropriétaire Frédéric Couture, Adjust Apparel est une marque représentée par une équipe « qui se donne coeur et âme ». Selon lui, ils travaillent fort pour créer « des morceaux à leur juste valeur », qui représentent ce qu’ils aiment et qui répondent à leurs valeurs.

La tâche est colossale pour quiconque souhaite sortir du lot dans ce milieu très compétitif.

« Il faut trouver le moyen de se démarquer et d'acquérir une certaine notoriété, affirme le responsable de l’image de marque et de l’organisation d’événements de vente Philippe Maltais. Parce qu'il y a beaucoup de jeunes qui disent : “ Bon! On va partir une compagnie de vêtements, on va désigner des vêtements, on va mettre ça sur le marché, en magasin”. »

Pour y arriver, les jeunes entrepreneurs créent eux-mêmes le design de leurs vêtements par ordinateur.

Ils doivent donc parvenir à concilier leur travail et leurs études. Philippe Maltais entre au Barreau l'an prochain et reconnaît qu’il doit travailler fort pour trouver l’équilibre.

En plus de vendre en ligne, ils ont cogné aux portes de plusieurs magasins de sport. Certains ont cru en eux, parce qu'Adjust Apparel compte maintenant plusieurs points de vente dans la région.

Pour Madeleine Goubeau, chargée de cours à l'école supérieure de mode de l'UQAM, leur succès repose beaucoup sur leur visibilité sur les réseaux sociaux.

Selon elle, cette stratégie s’explique par le fait que leurs produits n’offrent pas « quelque chose de si nouveau que ça ».

Peu importe la taille du défi qui se dresse devant eux, les deux amis d’enfance n’ont qu’un objectif en tête: vivre de leur passion.

D’après le reportage de Sarah Désilet-Rousseau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine