Retour

Déversement de 150 M de litres d'eaux usées : des citoyens avancent un problème électrique

Que s'est-il passé pour que 150 millions de litres d'eaux usées soient déversés durant 60 heures dans la rivière Saint-Maurice à Trois-Rivières? Des citoyens apportent une autre hypothèse que celle avancée par la Ville. Cette dernière promet de faire la lumière sur le dossier.

Selon la Ville, la foudre s'est abattue sur la station de pompage du secteur Cap-de-la-Madeleine le 20 juin dernier, causant de lourds dommages électriques.

Le bris a entraîné le déversement, ce qui a évité que les égouts de 70 000 maisons refoulent, précise le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant.

Or, des voisins du secteur témoignent avoir aperçu les pompiers intervenir à la station de pompage quelques heures avant que l'orage éclate.

Ces mêmes témoins soutiennent que des travaux de filage ont eu lieu dans les jours avant l'intervention des pompiers.

Ils se questionnent à savoir si les travaux de réparation et la location d'une immense génératrice devraient plutôt être payés par l'entrepreneur qui a effectué les travaux, et non par la Ville.

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, a décrété une aide d'urgence afin que des travaux s'effectuent rapidement. Le coût total des travaux n'est toutefois pas encore connu. On sait toutefois que la Ville loue une génératrice au coût de 10 000 $ par semaine plus 6000 $ de carburant par jour. 

Questionné sur les informations obtenues par des témoins du secteur, Yvan Toutant, a répondu en fin de journée mardi qu'un évaluateur se pencherait sur la séquence des événements le 20 juin dernier.

Plus d'articles

Commentaires