Retour

Difficile de faire des affaires au centre-ville de Trois-Rivières?

Un commerçant du centre-ville de Trois-Rivières lance un cri du coeur concernant la situation du commerce de détails dans ce secteur de la capitale de la Mauricie.

André Barakett espère sauver son commerce de la faillite.

L'homme d'affaires a décidé de déménager son magasin à l'été 2017 dans le vieux Trois-Rivières, un retour pour lui après plusieurs années d'absence dans le centre-ville.

L'entreprise, qui opère depuis 1909, vient de déposer un avis d'intention de faillite. Selon le commerçant, l'état du centre-ville serait à blâmer.

« Le problème numéro un, c'est l'accès au centre-ville. Si on veut attirer d'abord les locateurs, les locataires aussi. Pourquoi devraient-ils venir ici avec aucun succès et toute sorte d'embûches? », affirme M. Barakett.

Un avis qui n'est pas partagé par la société de développement commercial (SDC) du centre-ville.

« On parle souvent de l'accessibilité. On est probablement une des villes au Québec qui a l'accessibilité la plus facile en terme de tarification notamment. Les parcomètres qui sont gratuits toute la semaine à partir de 17 h et gratuits les fins de semaine, ça fait en sorte que c'est facile de venir au centre-ville. Puis, les statistiques d'utilisation aussi nous démontrent qu’il n’y a pas de problèmes de stationnement au centre-ville. Donc ça c'est un faux problème », martèle le directeur général de la SDC, Mathieu Lahaye.

La SDC se dit bien consciente de la situation et a mis en place plusieurs initiatives pour aider les commerces du centre-ville.

Avec des informations de Jennifer O’Bomsawin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine