Retour

Don d'organes : avez-vous averti votre famille?

En Mauricie et au Centre-du-Québec, 46 personnes sont en attente d'un don d'organes. Elles sont plus de 841 à la grandeur du Québec. Transplant Québec profite donc de la 20e Semaine nationale du don d'organes et de tissus pour rappeler l'importance de donner son consentement aux registres des donneurs.

À ce jour, quatre Québécois sur 10 consentent au don d'organes en signant leur carte d'assurance maladie.

Chaque année au Québec, une quarantaine de personnes décèdent parce qu'ils n'ont pas reçu de greffe.

Une famille sur cinq bloque un don

En 2016, 21 % des familles ont refusé qu'un organe soit prélevé sur le corps d'un proche, même s'il avait donné son consentement au don.

« Si ma famille sait que je veux être un donneur à mon décès, ce sera beaucoup plus facile de respecter ma volonté, parce qu'ils connaissent ma volonté », dit le directeur général de Transplants Québec, Louis Beaulieu.

Dans le cas des enfants

Les parents ne devraient pas hésiter à signer la carte d'assurance maladie de leurs enfants, selon Pierre Grenier de Shawinigan, doublement greffé des poumons en 2011.

« Oui il y a des adultes qui sont en attente de greffe, mais il y a des enfants aussi, rappelle Pierre Grenier. Signer la carte de don d'organes de ses enfants, ce n'est pas évident. Mais d'un autre côté, il y a des enfants qui attendent des greffes ».

La semaine de sensibilisation a lieu du 23 au 29 avril.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine