Retour

Drames, drogue et complot : quels événements ont marqué la région en 2016?

L'année 2016 a été mouvementée. Des opérations policières importantes ont mené à l'arrestation de nombreux accusés que ce soit dans des dossiers de drogues ou de pornographie juvénile. Des drames ont secoués des familles de la région et des procès importants ont connus leur dénouement. Survol des événements marquants de l'année qui se termine.

2016 commence avec un drame terrible à Victoriaville. Le 7 janvier, une fillette de 5 mois est grièvement brûlée dans un logement de la rue Arel. Le père du bébé avait déposé le siège d'auto dans lequel se trouvait l'enfant sur la cuisinière pour préparer un biberon. Il a actionné le bouton de mise en fonction accidentellement. Plongé dans un état critique pendant de longues heures, le bambin a finalement eu la vie sauve.

En mars, un complot pour meurtre est déjoué par les policiers. Guillaume Picotte et son présumé complice, âgé de 17 ans sont arrêtés à Trois-Rivières. Ils auraient eu l'intention de tuer l'ex-copine de l'un des deux et des membres de sa famille.

À la fin du mois, la Sûreté du Québec et d'autres corps policiers procèdent au démantèlement d'un important réseau de production et de trafic de cannabis basé en Mauricie. Les trafiquants exportaient près de 45 kg de cocottes de cannabis à l'extérieur de la région chaque semaine. Au total, 34 suspects sont accusés.

Le 21 juillet, un violent incendie détruit complètement trois immeubles à logement de la 1ère Rue de la Pointe au centre-ville de Shawinigan. Personne n'est blessé, mais une douzaine des familles ont été jetées à la rue. Un article de fumeur serait à l'origine du brasier.

À la fin août, Jonathan Bettez est arrêté à Trois-Rivières pour possession et distribution de pornographie juvénile à la suite de trois perquisitions. L'opération fait rapidement le tour du Québec. Le lendemain, Bettez comparait au Palais de Trois-Rivières. Il est accusé de six chefs d'accusation pour des gestes commis entre le 4 novembre 2009 et le 30 septembre 2013. Il est libéré sous caution jusqu'à la tenue de son procès.

En septembre s'ouvre le procès très attendu des quatre policiers accusés d'avoir tabassé Alexis Vadeboncoeur, lors d'une arrestation en 2013. Dominic Pronovost, Kaven Deslauriers, Barbara Provencher et Marc-André St-Amant doivent répondre à des accusations notamment de voies de fait armées, d'entrave à la justice et fabrication de faux rapports. Le procès reprendra le 19 janvier à Shawinigan.

Enfin le 12 novembre, dénouement dans le dossier du vol de 9500 barils de sirop d'érable dans un entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, à St-Louis-de-Blandford entre 2011 et 2012. La tête dirigeante du groupe Richard Vallières, son père Raymond Vallières et Étienne St-Pierre sont reconnus coupables. Jean Lord est quant à lui acquitté. Cinq autres accusés relativement à ce vol subiront leur procès cet hiver.

D'après un reportage d'Amélie Desmarais

Plus d'articles

Commentaires