Retour

Drummondville autorise les poules en milieu urbain

Drummondville permettra à ses citoyens d'avoir des poules sur leur terrain à partir du 17 avril prochain. La Ville emboîte ainsi le pas à d'autres municipalités québécoises et canadiennes qui permettent, depuis quelques années, l'élevage de poules en ville.

Les élus de Drummondville ont modifié le règlement sur les permis et certificats ainsi que le règlement de zonage de manière à autoriser la garde de poules urbaines sur le territoire de la Ville. La démarche a été initiée par des demandes de citoyens qui souhaitaient garder des poules chez eux.

Les personnes intéressées devront obtenir un permis auprès du Service de l'urbanisme avant de pouvoir effectuer la garde de poules et d'aménager un poulailler. Elles devront aussi respecter certaines conditions, notamment quant au type de propriété résidentielle, à la superficie minimale du terrain et à la distance par rapport aux lignes de terrain.

Drummondville soutient avoir tenu compte de différents enjeux lors de l'élaboration de sa nouvelle réglementation, tels que l'environnement et le bon voisinage, la santé publique ainsi que la santé et le bien-être des poules.

Dans un communiqué publié à la suite du conseil de lundi, la Ville explique s'être rangée en faveur des poules urbaines parce qu'elles ne font pratiquement pas de bruit, qu'elles réclament peu d'espace et de soins et qu'elles garantissent « des œufs de qualité supérieure. »

Victoriaville pourrait bientôt emboîter le pas

D'autres municipalités québécoises autorisent désormais les poules en ville : Sorel-Tracy (2015), Chambly (2013), Carignan (2014). Ailleurs au Canada, c'est aussi permis à Vancouver, à Niagara Falls, à Guelph, à Victoria et à Kingston.

Au Centre-du-Québec, Victoriaville a annoncé récemment que son projet de règlement pourrait aussi être déposé en mars ou en avril prochain.

Les règlements des municipalités prévoient généralement une limite de quatre poules pondeuses, l'interdiction de posséder un coq, une superficie minimale disponible, une certaine distance avec les voisins et l'obligation d'offrir à la fois un enclos et un poulailler intérieur.

Plus d'articles

Commentaires