Retour

Du matériel scolaire à bas prix pour les familles de Mékinac

Des parents de la MRC de Mékinac ont pu acheter des articles scolaires à bas prix mardi à Saint-Tite. Une vente intitulée « La rentrée scolaire accessible pour tous » a eu lieu à l'École primaire La Providence.

Un texte de Marilyn Marceau

Depuis 8 ans, ce projet maintenant piloté par la Corporation de développement communautaire Mékinac, vise à aider les familles de la région à avoir une rentrée scolaire moins stressante pour le portefeuille. Les articles sont presque deux fois moins chers qu'en magasin.

Au moment de payer, les gens à faible revenu, préalablement identifiés par les écoles, l'agence de santé ou des organismes, déboursent 5 dollars par enfants jusqu'à un maximum de 10 dollars par famille.

Des parents soulagés

En une heure, Marie-Élaine Parke, de Saint-Tite, a trouvé tout ce dont elle avait besoin pour ses trois enfants et pour celui d'un ami qui ne pouvait se libérer pour la vente. « C'est merveilleux », s'est-elle exclamée.

« Tous les articles, on les retrouve facilement tout à la même place et les coûts sont abordables », se réjouit Cynthia Genest, mère de deux enfants, de Lac-aux-Sables.

Ce n'est pas un hasard si les parents arrivent à tout trouver dans ces ventes.

« Je demande aux secrétaires de chacune des écoles de m'envoyer l'ensemble des listes scolaires adoptées et je me base là-dessus pour faire les achats pour que les parents puissent retrouver l'ensemble de ce dont ils ont besoin à nos ventes », affirme la directrice générale de la Corporation de développement communautaire Mékinac, Josée Bédard.

Un projet qui grandit

En 2015, 320 jeunes ont pu bénéficier d'articles scolaires grâce au projet « Une rentrée scolaire accessible à toutes les familles de Mékinac ».

L'an dernier, l'organisation avait acheté pour environ 9 000 dollars de matériel scolaire. Cette année, elle en a pour plus de 14 000 dollars. Une vente a eu lieu à Sainte-Thècle en juin. Environ 80 familles sont venues faire des achats pour 135 enfants.

Une autre se tiendra à l'École secondaire Paul-Le Jeune de Saint-Tite, le 18 août, de 14 h à 18 h.

Achat local

« Il n'y a pas de casse-tête, c'est facile et ça encourage l'achat local », affirme Nancy Toutant, une mère d'Hérouxville.

Les articles qui sont disponibles à la vente proviennent effectivement tous de commerces de Mékinac.

Mme Bédard déplore d'ailleurs le fait que certaines écoles exigent des articles qui ne sont pas disponibles dans la région. La Corporation de développement communautaire souhaiterait que les enseignants n'incluent pas de fournitures trop chères ou difficiles à trouver dans leurs listes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine