Retour

Éclosion de coqueluche : le nombre de cas a triplé en un mois en Mauricie/Centre-du-Québec

Le nombre de cas de coqueluche recensés par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) est passé d'une quarantaine au début du mois d'octobre à 154 en date de mardi.

Un texte de Michelle Raza

La directrice de la santé publique au CIUSSS MCQ Dre Isabelle Goupil Sormany rapporte qu'il y a quatre fois plus de cas de coqueluche enregistrés cette année par rapport aux années dernières. 

Pour entendre l'entrevue de Dre Isabelle Goupil-Sormany à l'émission Chez nous le matin, cliquez ici. 

La direction du CIUSSS MCQ s'attend d'ailleurs à ce que le nombre continue d'augmenter considérablement au cours des prochains mois.

Plus tôt cet automne, une dizaine d'écoles primaires, deux écoles secondaires et une dizaine de garderies de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont répertorié des cas de coqueluche, une infection contagieuse des poumons et des voies respiratoires.

Deux semaines pour avoir le résultat des tests

En novembre, la direction de la santé publique a avisé les médecins de la région de recommander aux patients de rester à la maison dès que leur cas était considéré comme suspect, autrement dit, même si les résultats des tests pour confirmer le diagnostic de coqueluche n'étaient pas encore connus.

Le résultat des tests pour diagnostiquer la coqueluche peut se faire entendre pendant près de deux semaines. La contagion peut se propager pendant ce délai si la personne malade ne reste pas chez elle. 

Le CIUSSS MCQ recommande aux parents dont les enfants présentent un ou plusieurs symptômes de la maladie d'aviser leur service de garde ou leur école et de garder leur enfant à la maison. Ces parents devraient aussi consulter un médecin.

La coqueluche est une maladie infectieuse, causée par une bactérie, dont les symptômes sont présents pendant 4 à 10 semaines. Elle se manifeste par une toux persistante accompagnée de quintes incontrôlables, souvent plus intenses la nuit. La maladie peut causer des complications graves, surtout chez l'enfant de moins d'un an.

Des éclosions dans les Maritimes et dans l'Ouest

D'autres provinces canadiennes sont aux prises avec des éclosions de coqueluche. Au Nouveau-Brunswick, près d'une quarantaine de cas ont été recensés dans la région de Moncton. Une quinzaine de cas ont aussi été signalés à l'Île-du-Prince-Édouard. 

Dans l'Ouest, des dizaines de cas ont été répertoriés dans le sud du Manitoba, alors qu'en Alberta, 182 cas de coqueluche ont été recensés dans le nord de la province à la fin de l'été.

Un vaccin contre la coqueluche

La vaccination prévient la coqueluche ou, du moins, en diminue les complications. Le ministère de la Santé et des Services sociaux recommande que tous les enfants soient vaccinés contre la coqueluche, et ce, dès l'âge de 2 mois. Les enfants doivent recevoir 5 doses du vaccin aux âges suivants : 2 mois, 4 mois, 6 mois, 18 mois et entre 4 et 6 ans. Les adolescents de troisième année du secondaire reçoivent également une sixième dose et tous les adultes devraient recevoir une dose de rappel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine