L'entreprise de communication Egzakt de Trois-Rivières déclare faillite. « On était rendus au bout du rouleau », explique le co-fondateur Denis Roy. 18 employés sont touchés. Le personnel a été rencontré dimanche soir et lundi matin.

Un texte de Pierre Marceau

La firme Acolyte communication, également de Trois-Rivières, récupère 12 des 18 employés et certains contrats d'Egzakt.

Le déménagement d'Egzakt dans de plus grands bureaux et la baisse du chiffre d'affaires sont les principales raisons des déboires financiers de la firme.

Le propriétaire Denis Roy explique qu'il a tout tenté depuis les dix derniers mois pour sauver l'entreprise qu'il a fondée en 1987. Plus de 40 % du chiffre d'affaires de l'entreprise reposait sur des contrats avec des organismes gouvernementaux. « Les récentes mesures d'austérité des gouvernements depuis les dernières années ont fait que le marché dans le secteur des communications s'est écroulé », précise Denis Roy.

La firme venait tout juste d'emménager dans de nouveaux locaux plus vastes, mais surtout plus coûteux. Une décision qui s'explique selon monsieur Roy parce que « le risque était basé sur notre croissance au cours des dix dernières années, mais ça ne s'est pas passé comme on l'espérait ».

Ce dernier est du nombre des personnes qui seront dorénavant employées par Acolyte communication.

Plus d'articles

Commentaires