Retour

Inondés d'amour : un public conquis et 87 500 $ à la Croix-Rouge

Le grand spectacle-bénéfice pour les sinistrés, Inondés d'amour, aura permis de recueillir plus de 87 500 $ pour la Croix-Rouge. Plus de 5000 spectateurs ont répondu à l'appel de « corvée créative » de Jean-François Blais à l'Amphithéâtre Cogeco pour rendre hommage au courage des sinistrés des inondations et pour témoigner leur solidarité.

Un texte de Marie-Ève Trudel

Les organisateurs et les artistes invités avaient promis un spectacle haut en couleur et fort en émotions. Mission accomplie.

La soirée a commencé en force avec un message enregistré de Céline Dion, présentement à Paris. « Bonne soirée à tous, avec tout mon amour, je vous aime », a dit la chanteuse. Il n'en fallait pas plus pour que le public enchaîne des applaudissements nourris.

Une brochette d'artistes

La trentaine d'artistes invités a accepté sans hésiter de participer au spectacle-bénéfice dans un décor meublé par une centaine de sacs de sable.

« Ça me fait vraiment plaisir d'être là, de lever mon chapeau à la façon dont les sinistrés ont traversé cette épreuve-là », a lancé l'animatrice Véronique Cloutier. « Je trouve qu'au-delà de la tragédie, ce qui ressort, c'est la solidarité et l'entraide ».

Tout au long de la soirée, plusieurs pointes d'humour. Annie Villeneuve a commencé à chanter Tomber à l'eau, avant de se rétracter et d'interpréter Emmène-moi. Même chose pour Mario Pelchat qui a fait rire le public en choisissant d'abord Pleurs dans la pluie pour ensuite enchaîner avec Le semeur.

Un autre moment fort de la soirée a été celui présenté par Michel Louvain. « Dans un mois, j'aurai 80 ans et mon plus beau cadeau serait que vous me chantiez La dame en bleu sans orchestre », a-t-il dit, aussitôt exaucé.

Le public a été tout particulièrement ému à la toute fin lorsque Jean-Pierre Ferland a été invité à chanter Une chance qu'on s'a. L'oeuvre prenait une toute autre interprétation dans le contexte de la solidarité entourant les inondations.

L'heure de la reconstruction

« On passe vraiment d'une émotion à l'autre. L'idée, c'est de tourner la page, mais c'est aussi de parler de la reconstruction », a dit l'animatrice d'En direct de l'univers, France Beaudoin.

À ce sujet, Véronique Cloutier a eu un discours résolument tourné vers le futur. Elle a invité une dizaine de sinistrés à monter sur scène à ses côtés pour mettre fin à la « mode des bottes et des salopettes ». Elle a remis, au nom du FestiVoix, une centaine de passeports pour les sinistrés en vue du festival à venir.

Pour le réalisateur de l'émission En direct de l'univers, Jean-François Blais, qui a lui-même été touché par les inondations, ce spectacle s'apparentait à une grande corvée de nettoyage.

Les 3500 places assises se sont envolées en moins de 24 heures dès l'annonce de l'événement à la mi-mai.

De nombreux spectateurs se sont donc présentés tôt dimanche à l'Amphithéâtre Cogeco pour montrer leur solidarité.

« Ce n'est pas drôle ce qui leur arrive, il faut les encourager. Si tout le monde participe, ça va les aider », croit Murielle Martin, qui s'est présentée plusieurs heures à l'avance pour réserver sa place.

Plus de 5000 personnes ont été touchées par les crues exceptionnelles ce printemps à travers la province.

Avec la collaboration de Camille Carpentier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine