Retour

En attendant Alvarez-Stevenson, GYM s'entend avec Mikael Zewski

MONTRÉAL – Que ce soit l'un contre l'autre ou face à un autre adversaire, Adonis Stevenson et Eleider Alvarez se battront à l'automne, a assuré Yvon Michel, qui dévoilait la programmation de sa promotion pour la saison 2017-2018 et la signature de deux nouveaux boxeurs, dont le Trifluvien Mikael Zewski.

Un texte d'Olivier Paradis-Lemieux

Si Alvarez (23-0-0) était bien sur scène du Casino de Montréal aux côtés des autres boxeurs de l’écurie québécoise, Stevenson brillait par son absence, tout comme Artur Beterbiev, présentement en litige avec GYM.

« Adonis Stevenson n'est pas là ce matin, mais il demeure la locomotive de la compagnie », a assuré Bernard Barré, vice-président, opérations et recrutement, de GYM.

Les négociations se poursuivent entre les clans Alvarez et Stevenson, mais l’optimisme régnait du côté de Barré envers la possibilité que le Colombien, détenteur de la ceinture WBC Silver et aspirant obligatoire au titre de champion du monde, obtienne enfin sa chance d’obtenir la ceinture.

« Les négociations vont bien, a déclaré Barré. De toute façon, Alvarez et son équipe ont tout en main pour faire valoir leur droit, c’est un peu normal que ça penche de leur côté et la WBC s’est compromise là-dedans. C’est à négocier, mais j’ai très confiance qu’on assiste à un grand spectacle avant la fin de l’année. »

Stevenson (29-1-0) s'était engagé par écrit à affronter le vainqueur du duel entre Alvarez et Jean Pascal, dont le Colombien est sorti vainqueur le 3 juin dernier. Pour que le champion du monde WBC des mi-lourds puisse aller de l’avant avec son projet de tenir un combat d’unification avec le champion WBA Badou Jack, plutôt que de faire face à Alvarez, « il faudrait d’abord que le clan Stevenson s’entende avec le clan Alvarez. Et ça, d’habitude, ça coûte cher. Ça me surprendrait énormément que ça aille jusque-là » a renchéri Barré.

Groupe Yvon Michel prévoit un grand gala cet automne, à Montréal ou à Québec, avec Adonis Stevenson comme tête d’affiche, ainsi que de plus petits événements au Casino de Montréal et à celui du Lac-Leamy.

Mikael Zewski et Shakeel Phinn avec GYM

Groupe Yvon Michel a profité de l’occasion pour annoncer l’embauche de deux nouveaux boxeurs : Mikael Zewski (28-1-0), de Trois-Rivières, qui s'était battu en sous-carte du combat entre Alvarez et Jean Pascal, en juin dernier, ainsi que Shakeel Phinn (15-1-0), de Brossard.

Après sa carrière amateure, Zewski a emprunté un parcours inhabituel pour un Québécois de sa génération. Plutôt que de passer chez les professionnels avec une des promotions de la province, il est allé se battre aux États-Unis d’abord avec Golden Boy Promotions, puis avec Top Rank.

« Ç’a m’a donné beaucoup d’expérience, a raconté Zewski. On voit des gars qui se battent beaucoup au Québec, puis, un jour, ils vont se battre aux États-Unis et c’est la terreur. Moi, j’ai été aux États-Unis, je me suis battu en sous-carte de Manny Pacquiao, Cesar Chavez, en territoire hostile. Maintenant, je me bats à la maison et je vais être capable d’établir une base de partisans. »

Absent pendant 20 mois des rings en raison d’une blessure à un coude, Zewski y est finalement remonté en juin dernier au Centre Bell, en sous-carte du combat entre Alvarez et Pascal. C’était une première présence en sol québécois en six combats pour le Trifluvien qui devrait se battre à nouveau au mois d’octobre.

« Mon prochain combat devrait être pour une ceinture, un titre mineur qui devrait me placer dans le top 10 mondial. Ensuite, on peut envisager un combat contre quelqu’un de connu pour me donner de la notoriété. Yvon Michel et mon gérant ont établi un plan et j’espère être capable de le respecter », a-t-il poursuivi.

« Mikael a une belle fiche. Il a beaucoup d’expérience avec presque 30 combats. Il a de beaux attributs physiques. C’est un grand bonhomme chez les mi-moyens capable de contrôler le ring avec ses directs. Il est encore très jeune. On est convaincu que rapidement il va faire sa place dans le top 10 mondial », a confirmé Bernard Barré.

Le vice-président de GYM ne cache pas non plus son enthousiasme envers l’autre boxeur qui vient gonfler les rangs de l’organisation, Shakeel Phinn.

« C’est un boxeur qui est très physique, qui frappe lourd, excessivement lourd. Il donne de l’action et a déjà beaucoup d’amateurs. C’est la "Remorque jamaïcaine", mais il a déjà beaucoup de monde sur la remorque et ça met de l’ambiance dans le casino », a-t-il ajouté.

Shakeel Phinn se battra le 28 septembre prochain dans le premier de six galas que GYM présentera au Casino de Montréal en 2017-2018. Oscar Rivas (20-0-0) fera les frais de la finale quand qu’il tentera de mettre la main sur la ceinture NABF des poids lourds contre le Costaricain Carl Davis Drummond (31-4-0).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine