Retour

Enfin un palais de justice plus sécuritaire à La Tuque

C'est maintenant officiel, le palais de justice de La Tuque sera agrandi et reconfiguré pour être plus sécuritaire. Les problèmes d'étroitesse et de sécurité des lieux étaient dénoncés par les avocats et les juges depuis plus de 20 ans.

La superficie du palais de justice sera doublée. La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, et la ministre responsable de la Mauricie, Julie Boulet, en ont fait l’annonce lundi.

Le palais de justice, qui est situé dans un centre commercial, est jugé désuet et dangereux.

Actuellement, les avocats, les juges, les détenus et les témoins empruntent les mêmes corridors restreints et la même cage d’escalier qui mène au stationnement souterrain, ce qui peut poser des risques pour la sécurité.

De plus, le quartier cellulaire, où les détenus attendent avant d’aller en salle de cour, pose aussi problème de par sa petitesse et l’absence de parloir.

« Ce n’est pas un luxe ici, à La Tuque, de rénover le palais de justice », a admis Julie Boulet, qui reconnaît que le processus a pris du temps.

Les rénovations au palais de justice de La Tuque vont coûter 5,3 millions de dollars. Le chantier durera jusqu’à l’automne 2018.

Les travaux ne devraient pas perturber l’activité judiciaire, assure la ministre Stéphanie Vallée.

Un centre de justice de proximité en Mauricie

La ministre de la Justice a aussi annoncé que la Mauricie aura un centre de justice de proximité. L’emplacement n’est cependant pas encore déterminé.

Les centres de justice de proximité offrent des « services gratuits d’information juridique, de soutien et d’orientation, en personne et par téléphone ».

Il en existe déjà sept dans la province. Le gouvernement du Québec souhaite en implanter douze à travers la province d’ici 2020.

D'après les informations de Marie-Ève Trudel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine