Retour

Enfin une première fin de semaine de pêche aux petits poissons des chenaux cette saison!

Près de 2000 personnes sont attendues à Sainte-Anne-de-la-Pérade pour le premier week-end complet de pêche aux petits poissons des chenaux, maintenant que les caprices de Dame Nature sont choses du passé.

350 des 400 cabanes qui composent habituellement le village de pêche ont été installées sur la rivière Sainte-Anne. Seules les plus grosses, qui peuvent accueillir des groupes de 30 personnes, seront installées un peu plus tard.

Le président de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne, Steve Massicotte, rapporte que près de 70 % des places disponibles sont déjà réservées pour samedi. Les pourvoyeurs espèrent que les quelques prochaines semaines attireront les foules, alors que la moitié de la saison est déjà passée.

La saison 2016 a connu quelques faux départs à cause du temps doux et de la pluie. Les pourvoyeurs ont installé, désinstallé puis installé à nouveau leurs cabanes sur la rivière Sainte-Anne. Les pertes pour la petite municipalité de Sainte-de-la-Pérade en Mauricie sont déjà estimées à 1,5 million de dollars.

La saison de pêche ne peut être prolongée, bien qu'elle ait commencé plus tard cette année. Les petits poissons des chenaux repartiront vers la mi-février, après avoir frayé dans la rivière Sainte-Anne.

Ce n'est pas la première fois que la pêche au petit poisson des chenaux est retardée à Sainte-Anne-de-la-Pérade : les pêcheurs avaient dû patienter jusqu'au 12 janvier en 2004 et au 15 janvier en 1958 pour pêcher le poulamon.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine