Retour

Enfouissement des ordures en Mauricie : la population divisée

Un groupe de citoyens s'est formé sur internet pour faire pression sur les élus de la Mauricie afin qu'ils règlent le problème d'enfouissement des ordures.

Le Mouvement « Déchets Mauricie » discute sur les médias sociaux de la possibilité d'encourager les citoyens à aller porter leurs sacs d'ordures devant les bureaux des maires et députés.

La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) affirme que le site d'enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès ne pourra plus accepter d'ordures à compter du 1er juin à 17h, faute de place.

Les citoyens pourraient donc rester pris avec leurs poubelles la semaine prochaine, ce qui suscite du mécontentement dans la population.

La majorité des citoyens issus des 37 municipalités membres de la Régie se croisent les doigts pour que le ministère de l'Environnement du Québec accepte l'entassement des déchets en hauteur, ce qui les assurerait d'avoir une collecte la semaine prochaine.

Devoir garder ses poubelles plus longtemps chez soi n'est pas agréable, « surtout durant cette période-ci qui est l'été où les déchets peuvent sentir une certaine odeur », affirme René Bellerose, un résident de Trois-Rivières.

Cependant, de nombreux citoyens de Saint-Étienne-des-Grès s'opposent à l'empilement des déchets en hauteur au dépotoir, car ça signifierait encore plus de mauvaises odeurs.

« La minute qu'il y a de l'humidité qui s'installe, on vient pour sortir dehors, on veut prendre un café ou on veut jaser, on a de la visite on veut sortir, c'est impossible », affirme Andrée Boucher qui habite à 2 kilomètres du site d'enfouissement.

D'après les informations de Pierre-André Cloutier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine