Retour

Évacuations dues à un glissement de terrain à Sainte-Geneviève-de-Batiscan

Un deuxième glissement de terrain en moins d'un mois est survenu près la rivière Champlain, cette fois dans la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, près du rang des Lahaie. Quatre personnes ont été évacuées à titre préventif.

La semaine dernière, un agriculteur a contacté la Sécurité civile après s'être aperçu, lors du fauchage de ses terres, qu'un glissement était survenu sur une centaine de mètres.

On n’a pas pris de chance et on a demandé à une famille de quatre personnes d’évacuer, même si la distance avec la rivière était quand même grande.

Sébastien Doire, directeur de la Sécurité civile en Mauricie et au Centre-du-Québec

La Sécurité civile indique qu’un autre glissement pourrait survenir prochainement à cet endroit, puisque les failles observées la semaine dernière se sont agrandies.

Les agents de la Sécurité civile procèderont à des études de sol cette semaine avec des drones, un avion et ils effectueront du carottage.

Similitudes avec Saint-Luc-de-Vincennes

Plus tôt ce mois-ci, un grand glissement de terrain est survenu aussi aux abords de la rivière Champlain, mais à Saint-Luc-de-Vincennes. Selon les autorités, les sols seraient semblables aux deux endroits.

« Lorsque nos spécialistes se sont rendus sur place [à Sainte-Geneviève-de-Batiscan], on s’est rendu compte que finalement on avait affaire au même type de sol que lors du dernier glissement qu’il avait eu à Saint-Luc-de-Vincennes », affirme le directeur de la sécurité civile en Mauricie et au Centre-du-Québec Sébastien Doire.

Les causes du glissement de terrain de Saint-Luc-de-Vincennes étaient l’érosion et la grande quantité de pluie qui était tombée dans les jours précédents.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?