Retour

Examen final d'histoire : une élève de la Mauricie à l'origine de la fuite

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy en Mauricie confirme que l'une de ses élèves est impliquée dans la fuite d'une question de l'examen d'histoire du ministère de l'Éducation du Québec (MEQ) pour les élèves de 4e secondaire.

Ce « bris de confidentialité » a causé l'annulation d'une partie de l'épreuve finale.

La Commission scolaire et le ministère tentent maintenant de retracer et de vérifier les faits sur l'origine de la fuite d'une question éventée sur les médias sociaux par l'élève.

L'analyse conjointe doit aussi clarifier le rôle de l'enseignant dans cette histoire. L'adolescente dit avoir publié une vidéo pour aider d'autres élèves après avoir assisté à une révision avec son professeur d'histoire. Dans un message suivant d'excuses, elle affirme que celui-ci a « orienté » les élèves sur la question longue de l'examen en se basant sur la rotation des sujets d'année en année, et qu'il a vu juste.

Plusieurs élèves et parents d'élèves de 4e secondaire ont manifesté leur déception sur les médias sociaux tout au long de la journée de jeudi. Certaines directions d'écoles privées de Trois-Rivières affirment d'ailleurs avoir reçu des appels de parents inquiets.

La C.S. du Chemin-du-Roy dans la mêlée

En entrevue vendredi à l'émission Chez nous le matin, la directrice générale adjointe de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Ginette Masse, rapporte que la commission scolaire est en contact étroit avec le ministère de l'Éducation en lien avec ce dossier.

Bien qu'elle ne veuille pas confirmer la version des faits de l'élève, qui soutient que son enseignant aurait orienté ses élèves vers la bonne question, Ginette Masse rappelle « qu'il y a une différence entre préparer ses élèves à un examen et couler une question d'examen. »

La directrice générale adjointe rappelle qu'un protocole important entoure les épreuves du MEQ, qui sont notamment mises sous scellé jusqu'au matin de l'examen. Elle n'écarte pas que des sanctions soient appliquées si l'enquête révèle des manquements à ce protocole.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine