Retour

Exclusif - Feu vert pour le service d'hémodynamie au CHRTR

Les gens victimes d'infarctus pourront bientôt se faire traiter dans la région. Radio-Canada a appris que le projet d'hémodynamie sera finalement lancé après plus d'un an et demi de retard.

Le Centre intégré universitaire de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ) a publié lundi un avis d'appel d'offres pour la construction d'un nouveau service d'hémodynamie au Centre hospitalier régional de Trois-Rivières (CHRTR). Le projet était en suspend depuis environ 18 mois.

En février 2014, le ministre de la Santé et des Services sociaux de l'époque, Réjean Hébert, avait octroyé un montant de 6,5 millions de $ pour l'implantation d'un service l'hémodynamie au CHRTR.

Quelque 1500 personnes pourront bénéficier annuellement d'interventions spécialisées en cardiologie. À l'heure actuelle, les gens de la région qui font un infarctus doivent être traités à Québec ou à Montréal parce que la technologie est désuète dans la région.

« C'est un équipement d'imagerie médicale très spécialisé qui permet au médecin pendant la procédure de suivre toutes les étapes de sa procédure parce qu'on insère à l'intérieur des artères coronariennes, des équipements médicaux, pour aller dilater les artères », explique le coordonnateur planification et projets au CIUSSS-MCQ, Martin Rousseau.

Si tout se passe comme prévu, les travaux devraient commencer en octobre et durer près d'un an. Dès janvier 2017, des patients pourraient ainsi bénéficier de ces nouveaux équipements. Il s'agit d'un projet totalisant 6,9 millions de $.

D'après les informations de Maude Montembeault.

Plus d'articles

Commentaires