Retour

EXCLUSIF - Le candidat libéral Yvon Boivin a fait un don de 400 $ au NPD 

Le candidat libéral Yvon Boivin a fait un don de 400 $ à l'Association NPD de Trois-Rivières le 30 mai 2013, soit deux ans à peine avant son investiture officielle dans Trois-Rivières. Il s'agit de sa seule contribution à un parti fédéral entre 2004 et le 30 juin 2015. 

Un texte de Marie-Eve Cousineau

C'est ce qu'a constaté Radio-Canada en épluchant les contributions des candidats des principaux partis en Mauricie sur le site d'Élections Canada. Le candidat libéral Yvon Boivin est le seul à avoir donné à un parti autre que le sien.

Son chef Justin Trudeau, dit-il, est au courant.

Yvon Boivin n'a jamais été membre du NPD.

À titre de porte-parole de la Coalition Proprio-Béton (maintenant Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite), il a collaboré avec le député sortant de Trois-Rivières Robert Aubin. En février 2014, il est d'ailleurs apparu aux côtés du député néo-démocrate et du chef de l'Opposition officielle de l'époque Thomas Mulcair pour lancer un cri du coeur à Ottawa. Il demandait au gouvernement conservateur de venir en aide aux victimes de la pyrrhotite, dont il fait partie. 

En entrevue, Yvon Boivin a affirmé avoir eu « grand espoir » que Robert Aubin puisse « enfin faire déboucher » le dossier de la pyrrhotite.

L'investiture d'Yvon Boivin dans Trois-Rivières a soulevé la controverse dans les rangs libéraux fédéraux. En mai, le président de l'Association libérale de Trois-Rivières André Aubert a démissionné de son poste parce qu'il n'avait jamais été avisé, soutient-il, de la candidature d'Yvon Boivin.

Outre le néo-démocrate Robert Aubin, le libéral Yvon Boivin affronte le conservateur Dominic Therrien et le bloquiste André Valois dans la circonscription de Trois-Rivières.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine